Balades à New York [7]

Publié le 12 mai 2009 dans New-York.

Prendre le métro à New York relève parfois, pour un touriste, de la course d’orientation. Si à Paris on peut aller n’importe où en s’engouffrant dans n’importe quelle bouche de métro, à NYC, il faut commencer par beaucoup réfléchir avant de descendre dans un trou.

metro-14th-street-1

Déjà, à supposer qu’on soit sur la bonne ligne, il faut choisir la bouche qui va dans la bonne direction, parce que très souvent les deux directions ne communiquent pas. Ensuite, il faut se rappeler qu’à l’origine ce sont des lignes concurrentes qui ont été construites, et donc, l’objectif n’était pas de les coupler. Et pour compliquer l’affaire, le week-end les trajets des lignes sont modifiés !

metro-23rd-street-2 metro-34th-street-3

Quand on a compris le système, c’est tout bon ! Dans Manhattan, les lignes épousent le quadrillage des rues et des avenues. Elles ont été construites à ciel ouvert :  on ouvrait la chaussée, on creusait, on soutenait les immeubles de part et d’autre, puis on refermait. Ce qui est frappant c’est de se rendre compte qu’il y a un siècle, les constructeurs avaient déjà vu très grand.
Le New York Transit Museum explique le creusement des tunnels sous la mer au début du XXe siècle. Au fur et à mesure de l’avancement, mètre par mètre, les galeries étaient étayées par des anneaux en fonte. Mais en tête il n’y avait que la pression de l’air comprimé dans le tunnel pour résister au poids du fond sableux et de la mer. D’abord, il y a eu plein d’accidents dus à une décompression trop rapide des ouvriers. Mais aussi, par deux fois la voûte en  sable a cédé et des ouvriers se sont trouvés entraînés à travers la couche de sable et la mer pour un vol plané au dessus de l’eau! Certains s’en sont sortis, miraculeusement. Le 1er chapitre du livre Les saisons de la nuit de Colum McCann raconte comment Nathan Walker et deux autres mineurs sont sortis des entrailles de la terre. et ont été expédiés dans les airs avant de retomber parmi les glaçons charriés par l’East River.

metro-34th-street-4

Maintenant des rames très récentes déboulent à toute vitesse sur les quais dans un fracas plutôt impressionnant. Pour voir des belles photos du métro, il y a le chouette travail du photographe Ethan Levitas qui avait été présenté l’été dernier à Arles.

metro-23rd-street-5

Les stations de la 14ème rue sont peuplées d’un petit monde étrange dû au sculpteur Tom Otterness.

metro-14th-street-otterness-1

Attention aux alligators!

metro-14th-street-otterness-2

Les jetons en métal ont été remplacés définitivement par la Metrocard en 2005.

metro-14th-street-otterness-3

Mais c’est la Mouette de Marie Turpault qu’on voit aux pieds du petit bonhomme !

metro-14th-street-otterness-4

Et pour vraiment tout savoir sur le métro de New York, c’est ici !

3 commentaires sur “Balades à New York [7]”

  1. marie a écrit :

    OUAH……… c’est la deuxième fois qu’elle va à New York ! Merci à toi de la prendre partout où tu vas.
    Moi aussi j’ai eu du mal à comprendre ce métro newyorkais, on s’y fait au bout de quelques jours mais c’est compliqué pour une première.
    Je ne connaissais pas cette station et je suis ravie de la découvrir.
    J’espère qu’il y a une suite.
    bizzzzzz

  2. laTartine a écrit :

    marie > La dernière fois qu’elle est allée au musée du Louvre, elle est restée bien chaudement au fond de mon sac à dos à la consigne. Quand je m’en suis aperçu, j’étais très déçue mais je n’ai pas eu le courage d’aller la chercher.
    Bises à toi aussi!

  3. Laurence a écrit :

    Je sens que je vais relire toutes tes notes de balades newyorkaises. Bises.