Petropavlovsk-Kamtchatsky [3]

Publié le 6 septembre 2010 dans Russie.

La photo ci-dessous est représentative de l’habitat urbain car on retrouve ce genre d’immeubles sympathiques dans toute la ville. Et même aussi à l’extérieur de la ville, dans des cités dortoirs sinistres au milieu de la nature, au bord de la route.

IMG_1140

Entre les rangées d’immeubles, l’herbe pousse sans crainte de la tondeuse, les fleurs sauvages aussi (des épilobes, comme dans les Alpes). Le linge sèche et dans la lumière de la matinée, l’endroit parait riant.

IMG_1122

Mais nous n’avons pas été introduits derrière ces façades trop souvent désespérantes. Nous n’avons donc aucune idée de l’état des appartements. De l’extérieur, on voit souvent sur la même façade des fenêtres refaites à neuf côtoyer des huisseries qui n’en peuvent plus et même des carreaux bricolés ou remplacés par un plastique. Les cages d’escalier ont la réputation d’être dans un état épouvantable même quand les appartements sont nickels derrière les portes.
Ci-dessous, à un bloc l’un de l’autre, la version crade et la version pimpante du même bâtiment. Comme quoi un coup de peinture améliore bien les choses !

IMG_1162 IMG_1163

Certains immeubles sont protégés du froid par des plaques de métal, comme on peut le voir chez nous dans l’habitat rude du haut Languedoc.

IMG_1146

J’aime particulièrement celui-ci tout rouillé avec ses voiles bariolées et sa fière allure de vieux cuirassé qui a résisté aux tempêtes ! De la musique sympa sortait par les fenêtres ouvertes.

IMG_1125

Si on revient sur la première photo de la note, elle est typique, car au premier plan devant les immeubles, on voit une rangée de baraques qu’on pourrait prendre pour des garages. A l’autre bout de la Russie, à Moscou, des rangées interminables de baraques du même genre ont constitué notre première vision depuis le train qui mène de l’aéroport au centre ville. En fait ce sont à la fois des garages pour les habitants des immeubles, et aussi des espaces de rangement, et aussi des mini ateliers. A Petropavlosk, en cherchant un chemin pour grimper au sommet de la colline des relais, nous avons suivi cette longue allée de baraques. Elles n’étaient pas toutes fermées : dans certaines, des gens bricolaient.

IMG_1131

Et d’autres sont équipées de poêles de chauffage.

IMG_1136

Mais ce qui est désolant, c’est qu’à plusieurs reprises, nous avons trouvé un tas de détritus au bout de la rue !
Mais peut-être que dans dix ans ou moins, un bistrot panoramique viendra s’installer au bout de l’une ou l’autre de ces impasses !

IMG_1135

La prochaine fois je montrerai des isbas (à suivre). Toutes les photos sont agrandissables.

4 commentaires sur “Petropavlovsk-Kamtchatsky [3]”

  1. Bleck a écrit :

    Beau reportage. Et la tronche des gens… ordinaires ? accueillants ? Quelques rencontres ?

    Bleck

  2. laTartine a écrit :

    Bleck> Pour les rencontres, il faut parler le russe, absolument. Laurent a réactivé ce qu’il avait appris à l’école il y a longtemps. De mon côté ce que j’ai appris dans les bouquins m’a permis de comprendre des choses. Avec ça nous avons pu faire le 1er pas, voire faire illusion dans les 1eres répliques, mais après il fallait mettre les mains! On ramène le désir fort de continuer à travailler dans l’idée de revenir un jour en Russie.
    Accueillants les Russes? plutôt oui dans le far-east quand il s’agit de gens normaux. Mais ce n’est pas le cas des nouveaux riches qui ignorent royalement l’étranger.

  3. caro_carito a écrit :

    Passionant ton reportage. Et les photos aussi. Tu vas retourner en Russie?

  4. kloelle a écrit :

    Merci de nous faire voyager un peu aussi…..