Une histoire de conserve

Publié le 20 septembre 2010 dans Non classé.

Cela ressemble à une histoire de Léonard, et c’était dans Le Monde de ce samedi.

La boite de conserve en métal a été inventée en 1810 par un certain Peter Durand (15 ans après le principe de la conserve par Nicolas Appert) et il a fallu attendre 1850 pour que l’ouvre-boite soit inventé !
Pour avoir failli crever de faim à La Salvetat-sur-Agout devant une énorme boîte de confit de canard qui résistait au tournevis, à l’opinel et aux menaces, j’imagine le danger couru par les soldats qui ont dû ouvrir les boites de conserve à la baïonnette pendant près de 40 ans! Se nourrir devait être aussi périlleux que les champs de bataille.

Toujours d’après l’article du Monde, la clé universelle des boites de sardines a été inventée vers la fin du 19ème siècle,  et l’anneau magique qui dispense d’ouvre-boîte, vers la fin des années 60. Malgré tout, au 21ème siècle, si tu n’as pas un ouvre-boîte sérieux dans ton sac-à-dos, n’espère pas te nourrir avec une conserve artisanale de La Salvetat-sur-Agout!

Ici, le canular téléphonique de Francis Blanche qui n’arrive pas à ouvrir une boite de petits pois (je ne connaissais pas et j’en ris encore!)

Un commentaire sur “Une histoire de conserve”

  1. Bleck a écrit :

    Ce qui est très con c’est lorsque un type comme moi tire comme un sot sur « l’anneau magique » et que celui-ci se brise net me laissant con, pantois, inutile, affamé, épuisé et à une heure et demie du premier bled… là c’est ballot !

    Bleck