Un soir avec un potimarron

Publié le 17 novembre 2010 dans Balades, Recettes, Soupe.

C’est une recette de saison facile à préparer entre potes en rentrant d’une journée de balade.

L’un coupera un potimarron en morceaux après avoir ôté les graines (c’est inutile d’enlever la peau). L’autre épluchera un céleri-rave et le coupera aussi en morceaux. L’un et l’autre s’entendront pour mettre tout ça dans une casserole, sur un feu tout doux, avec 2 verres d’eau (un peu plus si les légumes sont gros) et un couvercle. Pendant ce temps un troisième pote aura broyé grossièrement des amandes et/ou des noisettes et les aura mélangées dans un bol avec du parmesan râpé et des raisins secs.

Et voilà, tous les trois disposent maintenant d’une bonne demie heure pour papoter tranquillement en prenant l’apéritif. Quand tout sera cuit dans la casserole (vérifier avec un couteau), l’un des trois se lèvera pour saler et donner un coup de mixer. Bien sûr, les deux autres auront mis le couvert sans oublier de poser sur la table le bol de raisins-amandes-parmesan ainsi qu’un pot de crème fraîche pour les gourmands.

C’est prêt! Chacun agrémentera comme il voudra sa soupe de crème et de fruits secs.

Dans le livre « Variations potimarron » de Cléa, il y a plein d’autres très bonnes recettes!

3 commentaires sur “Un soir avec un potimarron”

  1. Babeth59 a écrit :

    et tous les 3 relèveront en même temps le tête de leur assiette en disant: c’est bon!…..et replongeront la tête pour ne pas en laisser une goutte….

  2. Bleck a écrit :

    T’es bien mignonne mais je me suis déjà fait un soir avec une cruche, un soir avec une tarte… Là, je passe mon tour !!

    Bleck

  3. LaTartine a écrit :

    Babeth59 > Bonjour ! Après le succès de ta tarte tatin à l’endive, j’ai pioché dans ton blog des recettes que je vais essayer très bientôt ;o)

    Bleck > j’ai lu ton comm’ à un moment où j’avais bien besoin de rire. Et ça fait un bien fou… Merciiiiii. Mais ce n’est pas une raison pour dénigrer l’ami potimarron, surtout quand il se retrouve servi dans une belle vaisselle de grand-mère (c’est pas chez moi…)