Etonnement

Publié le 2 décembre 2010 dans Grenoble et la région.

Il suffit de quelques flocons pour découvrir sa ville avec un autre regard, à l’heure du premier TGV.

6 commentaires sur “Etonnement”

  1. Bleck a écrit :

    Il est vrai qu’il suffit de quelques centimètres afin que l’effet visuel; sonore et émotif soit changé.

    Bleck

  2. Laurence a écrit :

    C’est vrai que c’est beau, surtout avec cette lumière.

  3. caro_carito a écrit :

    c’est drôle ce jaune qui habille la neige…

  4. Annie-Claude a écrit :

    ça donne envie de ne pas bouger, de juste chuchoter … tout emmitouflé dans une ville endormie.
    J’ai connu Venise comme ça, un début décembre : brouillard, lumières tamisées, c’était juste magique.

  5. Bleck a écrit :

    … quelques centimètres… de neige, de neige…

    « je me relis et d’un coup rougis… c’est que je suis tellement prude… tellement innocent… »

    Bleck

  6. LaTartine a écrit :

    Bleck> Hé bien, M’sieur Bleck, qu’est-ce qu’il t’arrive ? ;o)
    Laurence> Oui, superbe lumière des lampadaires
    caro_carito> J’y ai vu un décor de science-fiction avec un vaisseau d’extra terrestres garé devant l’hôtel Terminus
    Annie-Claude> nous sommes partis à 3h à pied de la maison avec nos grosses chaussures, les guêtres et les sacs sur le dos… Il neigeait très fort et c’était formidable d’avoir toute cette neige et ce silence pour nous seuls.