Pauvre Perrette

Publié le 24 mai 2007 dans Mauvais plans.

Je laisse Monsieur de La Fontaine vous raconter ce fait divers terrible qui illustre toute la violence du libéralisme débridé de notre époque :

Perrette sur sa tête ayant un Pot au lait
Bien posé sur un coussinet,
Prétendait arriver sans encombre à la ville.
Légère et court vêtue elle allait à grands pas ;
Ayant mis ce jour-là, pour être plus agile,
Cotillon simple, et souliers plats.

perrette-2.jpg
LaTartine tu exagères encore ! Perrette est « légère et court vêtue », et non pas à poil !!!

Notre laitière ainsi troussée
Comptait déjà dans sa pensée
Tout le prix de son lait, en employait l’argent,
Achetait un cent d’oeufs, faisait triple couvée ;
La chose allait à bien par son soin diligent.
Il m’est, disait-elle, facile,
D’élever des poulets autour de ma maison :

dieulefit-les-poules1.jpg
Jusqu’à ce jour, Perrette ne possédait qu’un joli pot de fleurs « poule » de Dieulefit

Le Renard sera bien habile,
S’il ne m’en laisse assez pour avoir un cochon.
Le porc à s’engraisser coûtera peu de son ;
Il était quand je l’eus de grosseur raisonnable :
J’aurai le revendant de l’argent bel et bon.
Et qui m’empêchera de mettre en notre étable,
Vu le prix dont il est, une vache et son veau,
Que je verrai sauter au milieu du troupeau ?

vachart-de-perrette-1.jpg
Perrette avait vu à Paris des vaches sauteuses…

Perrette là-dessus saute aussi, transportée.
Le lait tombe ; adieu veau, vache, cochon, couvée ;
La dame de ces biens, quittant d’un oeil marri
Sa fortune ainsi répandue,

perrette-4.jpg
Terriblement marrie la pauvre Perrette, elle se demande comment elle va annoncer la catastrophe à son macho d’époux. Pour ceux qui suivent, elle est toujours aussi légère et court vêtue. Elle va donc commencer par aller s’habiller un peu plus.

Va s’excuser à son mari
En grand danger d’être battue.
Le récit en farce en fut fait ;
On l’appela le Pot au lait.

la-laitiere.JPG
Hé voilà, je vous avais bien dit qu’il n’était pas commode le Félix, avec même des tendances SM …

Et pour finir avec cette fable cruelle, pourquoi personne ne se demande jamais d’où venait le pot de lait de Perrette, puisqu’elle n’avait pas encore de vache ?

5 commentaires sur “Pauvre Perrette”

  1. marie turpault a écrit :

    Il me semble logique que lorsque l’on voit Perrette avec son coussinet sur la tête (dans la tenue imaginée par Dame Tartine voir la photo 1) on ne se pose pas la question de l’origine du lait.
    Je reconnais humblement qu’il m’arrive la même chose lorsque je mange du foie gras je ne me soucis que rarement de l’origine du maïs qui a servi à engraisser le bel animal.
    La métaphore est osée mais le blog n’était –il pas culinaire à l’origine ?…..
    Bizzzzzzzzzzzzzzz
    Marie

  2. Laurent a écrit :

    Les canards gavés, les laitières fouettées, le maïs transgénique… Il ne me reste plus qu’à me mettre au régime. Et encore… Si on pense aux laitues fraîchement arrachées et aux oeufs cruellement enlevés à l’affection de leur maman… Alors tant pis, vive le foie gras, la glace à la vanille… et Perrette.

  3. hieronima a écrit :

    … La Fontaine revu et visité à l’aune de peintures et sculptures contemporaines,… Bah toujours la même histoire, Attention danger… (Une chèvre de monsieur S. a un destin encore plus effroyable … )

    Ici, en plus une note bien macho effectivement … Le lait lui avait peut-être été donné par un fermier voisin, en compte de la traite de sa vache … ???

    En tous cas tu peux essayer, envoie ce blog à Nestlé, … une excellente pub ! Non ?

  4. pheistum a écrit :

    bonsoir, je me suis permis de vous piquer une photo, celle de la statue, je la trouve tellemetn parlante que je l’ai prise. Si cela vou pose un problème, faites le mois savoir et je la retirerai de suite de mon blog.
    ou si non, vous avez de magnifique photo ça donne envie…

  5. LaTartine a écrit :

    >pheistum : très bonne utilisation de cette photo prise à « la Piscine » de Roubaix. Pour ceux qui veulent aller voir, c’est ici: http://pheistum.skyrock.com/