La baignade

Publié le 24 août 2007 dans Açores.

Point de plage aux Açores, ou si peu ! Mais, un peu partout, des baignades équipées dans les rochers de basalte ou de lave. Il y en a une juste au bas de la falaise sur la photo ci-dessous.

img_4982_1.JPG

L’équipement consiste le plus souvent en une échelle scellée dans le rocher ou bien quelques marches qui permettent de s’approcher. Parfois, cela sert aussi d’accès à la mer aux barques de pêche mises à l’eau à l’aide d’un treuil ou d’une petite grue. Et détail pratique, c’est fantastique, on trouve toujours à proximité de la baignade la plus simple ou la plus isolée, des sanitaires (avec du papier, si, si, ça mérite d’être souligné, en France on ne sait pas faire) et une douche pour se rincer !

En août, l’entrée dans l’eau se fait sans difficulté grâce au courant chaud des Açores qui doit passer dans les environs. Il suffit ensuite de quelques brasses pour sortir du bassin protégé et se retrouver à nager en pleine mer, ballotté par la houle.

img_0397_2.JPG img_0505_3.JPG

Ceux qui n’ont pas le vertige prendront un masque ou des lunettes et verront que très brutalement le fond de la mer disparaît dans les profondeurs bleues. La sensation de nager à l’à pic d’une falaise est très surprenante. Mais cela n’a pas l’air de gêner les poissons de toutes tailles qui pullulent.

Sur les photos ci-dessous, la baignade de Cinco Ribeiras dans l’île Terceira.

img_4971_4.JPG

Parfois cela bouillonne plus que prévu ce qui impressionne beaucoup.

img_5004_5.JPG

Laurent, sur la photo ci-dessus se demande comment il va faire pour attraper l’échelle et remonter, surtout quand il se rend compte de ce qui arrive derrière lui et qu’on voit sur la photo suivante. A ma décharge, pour l’aider, je ne pouvais rien faire d’autre que des photos (cette remarque s’adresse à son papa et à nos enfants qui lisent le blog…)

img_5005_6.JPG

Qu’on se rassure, il n’a pas été englouti, mais une fois sorti, il n’a pas retenté l’expérience, même si c’était notre dernier bain des vacances.

Je ne résiste pas à l’envie de montrer encore une belle vague : ce jour là, encore plus que d’habitude, j’ai été épatée par l’aisance dans l’eau des açoriens.

img_5003_7.JPG

8 commentaires sur “La baignade”

  1. Annie-Claude a écrit :

    C’est pas dangereux toutes ses vagues ?

  2. Annie-Claude a écrit :

    « ces », ça serait mieux… ;o)

  3. caro a écrit :

    et la soeur, elle y tient aussi à son grand frère !
    ouf, pour cette fois il s’en sort bien.
    Pour vos prochaines vacances , je vous conseille Leffrinckoucke, c’est moins dangereux… ( il vous reste à trouver où se trouve Leffrinckoucke )
    signalons que durant ce bel été, il y eut un ( et un seul ) jour de beau temps à Leffrinckoucke, et nous y étions…

  4. LaTartine a écrit :

    La fréquentation du site de l’office de tourisme de Leffrinckoucke va exploser brutalement. Des visiteurs des antipodes comme Annie-Claude vont s’y précipiter… et se demander ce qu’ils sont allés chercher si loin.

  5. Guess Who a écrit :

    Se baigner dans l’Atlantique, cela se mérite … même si les béautés de Leffrinckouke sont mémorables et qui ont abrité mes amours d’étudiant (enfin… plutôt Bray-Dunes …)

  6. laTartine a écrit :

    >Tiago : décidément, le monde est tout petit et tu es un grand baroudeur!

  7. marie turpault a écrit :

    Moi j’aurais fait comme toi, les « bouillons » de cette intensité me font peur même si l’eau est chaude. Mais je reconnais que les vues sont superbes. Tu n’avais pas une bouée avec toi ? Pas une bouée « canard » bien sur mais une vraie,reliée à un bout de marin !
    Bizzzzzzz

  8. uu a écrit :

    waouuuh… dingue cette « piscine ».
    Perso, j’y serai pas allé du tout…