La Léda d’Alfred

Publié le 4 novembre 2007 dans Non classé, Vieilles histoires.

Voici ce qu’en dit la plaquette du musée des Beaux-Arts de Nice: « Alfred Janniot a célébré tout au long de sa carrière le corps idéalisé de la femme éternelle, nourricière et voluptueuse« . « La mythologie et le nu féminin restent parmi ses motifs préférés« .
Et voilà ce que ça donne : un joli minois, cheveux au vent… C’est Léda, la femme de Tyndare, roi de Sparte.

De dos, elle paraît être dans la position d’une sprinteuse dans les starting blocks, voilà ce qui explique son air concentré.

En faisant le tour et en révisant sa mythologie, on comprend mieux la situation : Jupiter transformé en cygne fuyant devant un aigle s’est réfugié dans les bras de Léda qui passait par là. Puis il advint ce qui devait arriver, la jeune femme s’est laissée séduire par le dieu qui avait prémédité toute l’affaire. Certains prétendent qu’il s’est fait aider par Aphrodite qui faisait l’aigle pour la circonstance.
Alfred s’est fait bien plaisir en sculptant les acrobaties divines de Léda. Regardez le côté gauche de la belle tout tendu par l’effort! La plaquette du musée ne dit pas s’il a eu besoin d’un modèle…

On raconte aussi qu’en souvenir de cette rencontre inattendue, elle pondit un bel oeuf orange d’où sortirent Hélène et Pollux. D’un autre bel oeuf pondu le même jour, naquirent Clytemnestre et Castor. Pour ces deux là, les tests ADN ont permis de vérifier que le papa était bien Tyndare, mais les auteurs ne sont pas tous d’accord sur ce point…

Quelques salles plus loin, nous avons trouvé deux jeunes enfants réfugiés sous une banquette, sans doute terrorisés par cette affaire scandaleuse.

5 commentaires sur “La Léda d’Alfred”

  1. Guess Who a écrit :

    Si, c’est pour échapper à l’auteur du Suppositoire niçois et de l’Appollon l’Exilé … je crois que j’aurais fait comme les deux gamins … elle a une drôle de position cette Léda. Il va falloir que j’aille moi aussi jetter un coup d’oeil… ma note risque d’être un plus « interdit au moins de… »

  2. Kloelle a écrit :

    Elle est surprenante…je suis revenue voir ces photos plusieurs fois.
    Avez-vous vu l’exposition temporaire actuellement au musée ?

  3. marie turpault a écrit :

    Moi y’a rien à faire cette sculpture j’ai l’impression qu’elle est mal posée.
    Tournez la d’un quart de tour à droite sur la dernière photo.
    Si on la regarde avec les fesses par terre (elle pas moi !)alors je la trouve cohérente ….
    Peut être que j’ai abusé du Médoc à midi ou alors c’est Albert qui a voulu rigoler pour la postérité…
    Ou alors c’est les deux galopins sous le banc qui l’ont basculée ?
    Bizzz hic zzzzzzzzzz
    Marie

  4. LaTartine a écrit :

    Le début de la semaine a été lointain et sans internet et la fin de la semaine va être bien remplie aussi. Vivement samedi pour souffler!
    Bref, je retrouve l’internet et voilà qu’il y a le Guess sous le banc qui rigole avec Marie qui a peut-être abusé du Médoc et les deux marmots qui ont basculé la statue. Si le conservateur du musée des beaux arts de Nice passe par ici, ça va faire désordre …

    Guess tu as jusqu’au 26 janvier pour aller remettre la sculpture dans le bon sens et dire sur ton blog ce que tu en penses … sans te censurer …

    Kloelle, oui, je suis allée au musée de Grenoble au tout début de l’expo et j’y retournerai pour savourer tranquillement les tableaux (cette année, je me suis offert une entrée permanente et j’espère en profiter pour déguster les oeuvres un peu comme si elles étaient à la maison …)

  5. laTartine a écrit :

    Rectificatif: l’expo Alfred Janniot se termine le 9 décembre