Samedi matin, c’est jour de marché

Publié le 22 mars 2008 dans Venise.

Traghetto Santa Sofia

Pour le plaisir, allons faire un tour sur le marché du Rialto. Sous la bruine d’un samedi matin froid d’hiver, les chalands sont tous vénitiens et les touristes encore au chaud ou déjà à l’abri dans un musée. C’est donc parfait !
Voici le marché vu la veille au soir, depuis l’autre rive du Grand Canal : les marchands de légumes s’installent à gauche de la grande halle à poissons avec les bâches colorées.

Les Vénitiens, rappelons-le, n’ont pas de voiture ils arrivent donc au marché à pied ou en vaporetto ; et s’ils arrivent par l’autre rive ils font le détour par le pont du Rialto ou plus simplement ils prennent le traghetto pour traverser le Grand Canal.

Vaporetto Traghetto Santa Sofia

Cette nano-croisière de moins d’une minute s’effectue debout en compagnie d’une dizaine d’autres passagers. Les deux rameurs n’hésitent pas à propulser la gondole perpendiculairement au trafic incessant et pressé du canal.

Traghetto Santa Sofia

Pourquoi les bateaux sont pressés ? Parce que les places le long du canal sont rares et, qu’ils soient taxi ou livreur, les bateliers doivent souvent attendre avant d’accoster en vitesse, décharger ou charger, et aussitôt repartir. Ajoutez à cela les vaporettos qui zigzaguent d’une rive à l’autre ! Vu d’un des trois ponts du grand Canal, le ballet des bateaux sur l’eau verte est un spectacle fascinant.

IMG_1102.JPG L’approvisionnement des étals se fait évidemment par bateau. Les îles de la lagune sont productrices de légumes. On ne connaît pas tous les produits verts en vente du genre salade, épinard, blette, céleri… Faudrait revenir faire un stage de cuisine italienne ! A côté des citrons tous frais et odorants, on trouve les premières fraises en provenance du sud de l’Italie.

Quand on est touriste à l’hôtel, quel regret de ne pas pouvoir acheter une sole toute fraîche, des seiches baignant dans leur encre, des poulpes géants, des sardines à griller, des coquilles Saint-Jacques qui évoquent la naissance du printemps. On se contente de louvoyer avec envie entre les étals des poissonniers.

Marché aux poissons Poissonnerie

Traghetto Santa Sofia Et voilà, quand le chariot est rempli, il ne reste plus qu’à rentrer à la maison par le même chemin.
Mon chariot à moi est resté très virtuel. Le voici, servez-vous. Les sucreries viennent de boutiques proches du marché. Le cremino à base de chocolat qui fond délicieusement dans la bouche (et dans la main) est à consommer de préférence quand il fait bien froid.
N’oubliez pas de cliquer sur la coquille Saint-Jacques.

Fonds d'artichaut Carciofi Asperges
IMG_1104.JPG Coquilles St Jacques Sardines
Trévises IMG_5587.JPG Cremino
Close
Traghetto Santa Sofia
Close
Vaporetto
Close
Traghetto Santa Sofia
Close
Traghetto Santa Sofia
Close
IMG_1102.JPG
Close
Marché aux poissons
Close
Poissonnerie
Close
Traghetto Santa Sofia
Close
Fonds d'artichaut
Close
Carciofi
Close
Asperges
Close
IMG_1104.JPG
Close
Naissance de Vénus
Close
Sardines
Close
Trévises
Close
IMG_5587.JPG
Close
Cremino

5 commentaires sur “Samedi matin, c’est jour de marché”

  1. Kloelle a écrit :

    Du rêve et du bonheur dans ces trois derniers billets…

  2. Guess Who a écrit :

    Quel plaisir …

  3. marie turpault a écrit :

    J’en ai l’eau à la bouche et c’est un régal côté couleurs.
    Mais tu as quand même ramené quelques spécialités non ?

  4. LaTartine a écrit :

    Ah oui, c’était très bien !
    Et dire que la première fois que j’y suis allée (à 20 ans) je n’ai pas apprécié du tout …

    Marie : on a fait un tour de marché avant de partir, et on a rapporté les ingrédients du repas du soir à la maison et bien sûr du parmesan, mais malheureusement pas de poisson.

  5. hieronima a écrit :

    Génial, la coquille saint-Jacques et la naissance de Vénus

    Il faudrait faire ca pour les autres aussi … je cherche si je trouve d’autres rapprochements : les asperges de Manet, déjà …