Le Chemin d’Arles (saison V)

Publié le 17 avril 2008 dans Chemins de St Jacques.

Cette carte montre le tracé des Chemins de Compostelle en France. Ces routes qu’empruntaient les pèlerins du Moyen-Age sont progressivement remises en état et retracées pour éviter le bitume. Les villages traversés profitent de l’engouement des marcheurs (qui sont parfois pèlerins) pour réouvrir des commerces et aménager des hébergements. D’ouest en est, on trouve les chemins suivants :
- La Via Turonensis (ou GR 665) qui passe à Tours, Poitiers, Saintes, Bordeaux et Ostabat.
-La Via Lemovicencis (ou GR 654) qui passe à Vézelay, Limoges, Périgueux, Mont-de-Marsan et Ostabat.
- La Via Podiensis (ou GR 65) qui passe au Puy, Conques, Cahors, Moissac et Ostabat. C’est le parcours de loin le plus fréquenté et en s’y prenant à 4 fois, nous l’avons parcouru à peu près en totalité (voir les épisodes précédents I, II, III et IV).

Ces trois chemins se réunissent à… Ostabat et traversent les Pyrénées à Saint-Jean-Pied-de-Port puis Roncevaux.

Le dernier chemin est la Via Tolosana ou Chemin d’Arles (ou GR 653) qui va d’Arles au col du Somport et retrouve les chemins de l’ouest à Puente-la-Reina en Espagne et pour Santiago c’est droit devant.

chemins.jpg

Cette année nous changeons de chemin, et nous allons découvrir le Chemin d’Arles qui doit être bien moins fréquenté parce que plus difficile : les étapes sont longues avec pas mal de dénivelées.

large.jpg

Mais comme nous ne disposons que d’une semaine, nous ne parcourrons que ce « tout petit bout » qui va de Lodève à Castres et qui n’a l’air de rien mais… faut pas s’y fier, ça va être dur les trois premiers jours surtout que la météo n’a vraiment pas l’air géniale pour ce qu’on en voit aujourd’hui.

zoom.jpg

A suivre à notre retour !

11 commentaires sur “Le Chemin d’Arles (saison V)”

  1. kloelle a écrit :

    Alors nous attendons les photos avec impatience !!!!

  2. celinette a écrit :

    Mais vous êtes fous !

  3. Annie-Claude a écrit :

    Bonne marche alors, et je vous souhaite la météo la plus clémente possible !

  4. marie turpault a écrit :

    Pendant que certains marchent à l’air pur, d’autres piétinent dans les salons parisiens, sous les spots …. Je te jure que j’ai pensé à toi, qu’on a parlé de toi et que j’étais triste de ne pas te voir en chair et en os. Une prochaine fois, c’est sur.
    Prends soin de tes pieds.
    Bizzzzzzzzzzzz

  5. Tivi-la-Zappeuse a écrit :

    Bonne rando ! (parce-que à ce stade, ce n’est plus une simple balade).

  6. LaTartine a écrit :

    Merci pour vos encouragements!
    Célinette, la prochaine fois on t’emmène! Et Marie, l’année prochaine, on passera par les salons avant de partir (promis, on essuiera nos pieds avant d’entrer).

  7. ferragu pierre a écrit :

    bon courage! j ai l’intention de peleriner d’ORANGE (84) à st jacques au printemps 2009. Je serais accompagné d’un ane porte bagages. Peut etre pourrez vous me dire si des portions d’itinéraire sont déconseillées avec l’animal.

  8. Cesco a écrit :

    La route vers Compostelle qui emprunte le col du Somport fut longtemps appelée « Camino italiano » car de nombreux pèlerins en provenance d’Italie la parcouraient (via grosso modo, ce que l’on appelle aujourd’hui la « Via Tolosana »).

    En fait, les pèlerins se croisaient sur cette route : pas seulement à cause du fait que chacun devait bien rentrer chez soi après s’être rendu à Saint-Jacques, mais aussi parce que Rome drainait un très grand nombre de pèlerins, surtout à partir de l’instauration du premier jubilé à Rome par Boniface VIII en 1300. Et en particulier des pèlerins de la péninsule ibérique.

    Se superposant au faisceau convergent de routes vers Compostelle, un autre faisceau de routes conduisait à Rome, comme on peut le voir sur cette carte dressée d’après les témoignages de pèlerins du Moyen Âge :

    http://www.villemagne.net/site_fr/rome-tous-les-chemins-menent-a-rome.php

    Parmi ces chemins, la Via Francigena ou « voie des Français », qui n’est pas une route unique, mais un ensemble de parcours pour les pèlerins vers Rome (roumieux) venant de France et du sud de l’Allemagne actuelle. Un de ces multiples parcours connaît depuis plusieurs années une popularité grandissante : celui que consigna l’évêque anglais Sigéric durant son pèlerinage qui le mena de Canterbury à Rome en 990 :

    http://www.villemagne.net/site_fr/rome-via-francigena-sigeric.php

  9. LaTartine a écrit :

    Cesco > Merci d’avoir laissé un mot. Ce qui me fait sourire, c’est que repartons dans 3 jours depuis Toulouse en direction du Somport (en direction seulement, malheureusement…). Votre site a l’air très beau, dès que j’ai le temps, j’irai le feuilleter.

  10. Michel COUTY a écrit :

    Bonjour!
    J’ ai envie moi aussi de me lancer sur les Chemins de St Jacques.
    Mais je ne veux pas me lancer au hasard, j’ aimerais préparer ce
    voyage. Je cherche donc beaucoup de témoignages sur la longueur
    des étapes, la dureté de certaines, le passage des Pyrénées et
    le transit en Espagne, ainsi que les petits trucs tout bête à éviter et
    qui empoisonnent le parcours.
    Merci pour vos conseils!
    michel.couty373@orange.fr

  11. LaTartine a écrit :

    Michel > Le meilleur conseil que je puisse donner, c’est de voyager léger, très léger et aussi de connaître sa capacité à avaler des km jour après jour pour ajuster la longueur des étapes. Ensuite, tout le reste n’est que bonheur!
    Je vous répondrai directement.