Tikis en goguette

Publié le 6 août 2008 dans Polynésie.

Ce voyage a été magnifique, nous en sommes encore tout émerveillés. Oui, j’ai rapporté plein de photos (c’est moi qui oeuvre en vacances), photos que Laurent annote les rares soirs de la semaine où nous n’avons que ça à faire (c’est lui qui bidouille et post-traite). Quand il bidouille les mes photos, il me reste le mac-ancêtre (sous l’escalier pour ceux qui connaissent la maison), encore bon pour le mail et pour faire un tour sur les blogs, mais complètement réformé quand il s’agit de manipuler des photos avec trop de pixels. Si j’ajoute à cela une grosse paresse estivale en rentrant le soir du boulot, j’ai du mal à remettre LaTartine en route. Mais ce ne sont que des prétextes. La raison principale, c’est que je ne sais pas encore comment LaTartine va raconter notre découverte de la Polynésie. En attendant, les lecteurs de LaTartine, s’ils ne se découragent pas, auront droit à des clins d’œil en rapport avec la Polynésie, et aussi au fatras habituel (faudra faire un jour du ménage dans la ligne éditoriale de LaTartine, mais c’est un autre sujet).

Premier clin d’oeil : les Tikis de Saint-Martin-le Vinoux

Ils sont arrivés pendant le mois de juillet et se sont posés, rigolards, devant la nouvelle MJC qui se trouve sur le chemin du travail en vélo. A regarder de plus près, ils ont plutôt une allure de moai de l’île de Pâques (lien sur la super note d’Annie-Claude) avec leur pukao rouge sur la tête.
Les Tikis comme les Moais étaient des figures sacrées pour les peuples polynésiens avant l’arrivée des missionnaires, et à ce titre, ils inspirent encore un grand respect mêlé de crainte. On ne plaisante pas avec les Tikis, et encore maintenant, des tas d’histoires racontent les malheurs qui ont frappé les personnes qui participé de près ou de loin au déplacement d’une statue ou qui ont emporté chez eux une statuette .

Je ne sais pas si ceux-ci sont venus de leur plein gré en pays dauphinois, mais à leur air « pas vu, pas pris » on peut penser qu’ils ont bien apprécié de goûter la Chartreuse locale.

Un commentaire sur “Tikis en goguette”

  1. celinette a écrit :

    hun !
    Quel scandale, des photos de Saint-Martin le Vinoux,
    y’a même pas la mer, remboursez !!