Berceuse tahitienne

Publié le 12 août 2008 dans Polynésie.

Ce n’est pas la rumeur de l’autoroute qui t’empêche de dormir la fenêtre ouverte.
Si tu tends l’oreille, tu entendras le fracas de la houle qui s’écrase nuit et jour sur la barrière de corail. Rappelle-toi la vague qui se dresse brusquement bleue et transparente avant de s’enrouler en courant le long du cordon blanc. Une autre vague la suit, et encore une autre.


Maupiti

Ce grondement perpétuel sépare le dehors du dedans. Dans le lagon bleu clair, tout est paisible, rendors-toi et laisse la nuit te bercer.


Fakarava, à l’aube

3 commentaires sur “Berceuse tahitienne”

  1. Annie-Claude a écrit :

    Tu as bien raison, même si c’est surtout vrai « dans les îles ».
    D’où est prise la photo du haut ? elle est bien belle.
    Bises

  2. LaTartine a écrit :

    > Annie-Claude : effectivement, c’est mieux avec des légendes sous les photos ;-)
    Bises

  3. kloelle a écrit :

    Simplement beau.